ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« Ne laissez personne décider à votre place et continuer à vous développer et à grandir »

 

David JANKOVIC (IEP 2020 - Master EUROPE GE)

Quel est ton parcours ?

J’ai intégré Sciences Po en 2018 après avoir terminé il y a 14 ans un master en finance dans une école de commerce en France. Durant cette période, j’ai travaillé 4 ans en France et environ 7 ans en Croatie. Je suis actuellement salarié depuis 2017 au Luxembourg. Je prépare aussi en parallèle un master 2 en droit international et européen à Nantes.

Ma philosophie de vie s’articule principalement au travers une volonté de développement, de liberté, d’une envie de grandir et de me lancer des défis sur des horizons temporels à court, moyen ou long terme.« Rechercher la liberté, ne laissez personne décider à votre place et continuer à vous développer et à grandir » telle serait ma devise.

Je suis issu de l’école de la République et j’ai eu la chance de grandir dans un quartier HLM près de Dijon. Je considère que c’est une chance car cela a forgé mon caractère. En effet, j’ai toujours dû me battre contre des préjugés et des idées préconçues dans ma vie passée et même encore actuelle. Heureusement, la vie est faite aussi de belles rencontres et je garde en mémoire ces professeurs qui m’ont donné envie d’étudier ou tout simplement qui m’ont fait confiance malgré le fait que j’étais de nature plutôt hyperactive…

Le sport et notamment le judo (je suis ceinture noire) m’a beaucoup aidé dans le fait de catalyser ce trop-plein d’énergie.

Tu as travaillé en France, en Croatie et désormais tu habites en Allemagne et travailles au Luxembourg. Pourquoi l'étranger, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Je suis Français d’origine Croate et j’ai la double nationalité. De fait, je suis 100% européen puisque la Croatie a intégré l’Union européenne en 2013. Aussi, une de ma tante habite en Allemagne et j’allais parfois en vacances chez elle quand j’étais plus jeune. En somme, je pense, sans en avoir forcément été conscient, avoir développé une certaine forme d’ouverture d’esprit ce qui m’a aidé à m’intégrer dans des environnements culturels différents.

N’ayant pas trouvé de travail en 2004 en France, à l’issue de mon diplôme, je suis parti avec une valise, en bus, jusqu’en Croatie sans avoir aucune idée de ce que j’y ferais. Le seul pied-à-terre que j’avais était la réservation dans un appartement en collocation dans le centre de Zagreb. Là-bas, j’ai ensuite travaillé dans le tourisme, la banque, l’industrie automobile.

Aujourd’hui, avec ma femme, qui est Croate de naissance et qui travaille aussi au Luxembourg, le choix de l’Allemagne s’est fait de façon assez naturelle car nous préférons la qualité de vie de ce côté de la frontière. Cette région est celle des « trois frontières » et nos voisins sont pour beaucoup polyglottes. J’aime ce projet européen et je pense qu’être européen ne signifie pas sacrifier ses racines et sa culture nationale, au contraire, nous sommes liés par une histoire commune même si celle-ci est parfois tourmentée. Il est toujours trop tôt pour savoirqui a raison à un instant t et à la fin c’est l’histoire seule qui jugera. En tout état de cause et malgré parfois un certain scepticisme j’ai vu comment la Croatie à évolué depuis la fin de la guerre et l’adhésion. Cela me fait plaisir.

Pourquoi Sciences Po et le master en gouvernance Européenne ?

La crise du Covid-19 a accéléré la digitalisation et cela englobe le secteur de l’éducation. Sciences Po Grenoble était précurseur car l’Institut proposait ce programme à distance bien avant la crise sanitaire. Les examens étaient en présentiel et je dois avouer que la première année je me suis demandé ce que je faisais là avec ma trousse et mon sac de cours… Etant salarié, cela m’a contraint à une certaine discipline personnelle car je me levais souvent à 5h30 pour étudier avant d’aller travailler. Mais le prix en vaut la chandelle, beaucoup d’entreprises ne développent pas leurs employés donc c’est à chacun de choisir : l’immobilisme et la régression intellectuelle, ou alors la remise en questionet l’apprentissage pour un avenir en phase avec sa philosophie de vie, ses valeurs et l’évolution du monde qui nous entoure.

Les raisons sont multiples :
• La qualité et l’investissement de l’ensemble du corps enseignant, souvent disponibles et toujours prêts à vous aider à vous améliorer. Je parlais de confiance, je tiens à remercier ici l’ensemble du collège des professeurs qui a validé mon inscription durant les oraux de sélection. Mon parcourt atypique aurait pu jouer en ma défaveur.
• La formation interdisciplinaire m’a permis de développer des compétences nouvelleset surtout de structurer une réflexion et un esprit critique.
• Cela me permet de repartir dans de nouveaux objectifs en enchainant avec le master de droit que je termine et la construction d’un nouveau projet professionnel qui portera ses fruits prochainement.

David JANKOVIC
Afficher son courriel


 

27/03/2021

 index des portraits

Index des 398 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :




  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.