ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« Cheffe de projet fabrique numérique de territoire »

 

Amélie ROCHAS ép. GRACIA (Master VTS 2010), Cheffe de projet fabrique numérique de territoire - Chambery La Dynamo.

Diplômée de l’IEP de Toulouse, je suis arrivée à l’IEP de Grenoble suite à un accord entre les deux administrations. J’ai donc pu finir mon cursus de Sciences Po dans la capitale iséroise.

Ce choix de changement a été motivé par mon intérêt pour le master II « VTS » qui présentait pour moi le grand avantage d’être en alternance !

Il correspondait également à mon souhait de travailler dans le secteur public, au plus près de l’action publique locale.

Si mon mémoire de fin d’étude sur les représentations des jeunes dans les dispositifs d’insertion, m’a donné le goût pour la recherche, j’ai choisi d’entrer directement dans la vie professionnelle (en n’excluant pas le fait d’y revenir un jour).

Quelques mois après la soutenance de mon mémoire, j’ai intégré la Métropole de Grenoble en tant que chargée de mission au sein de la Direction cohésion sociale et politique de la Ville.

J’y suis restée 4 ans, où j’ai exercé différentes missions sur les thématiques de la jeunesse, de la prévention de la délinquance et de la participation des habitants. Cette expérience a été très riche pour moi, car, en plus de la diversité des thématiques sur lesquelles j’ai travaillé, j’ai rencontré des partenaires variés : la préfecture, la gendarmerie, des associations, la justice, des collectivités territoriales de couleurs politiques différentes... Cette expérience m’a permise d’acquérir une vision assez complète des jeux d’acteurs à un niveau local. Elle a également forgé ma capacité d’adaptation à des interlocuteurs ayant des niveaux de responsabilité différents : je côtoyais aussi bien des élus et des directeurs généraux d’administration, que des animateurs de rue, des représentants du préfet, des chefs de gendarmerie, des membres de l’administration pénitentiaire, des chercheurs… J’avoue avoir particulièrement apprécié cette position que je qualifie parfois de « tricoteur » : on tricote relations et projets et de « transmetteur » : on traduit, on fait remonter des besoins.

Durant ces 4 ans, j’ai également passé le concours d’attaché territoriale qui m’a permis d’être nommé sur mon poste.
J’ai eu ensuite l’envie de changer d’échelon d’action et de travailler plus en profondeur sur une des thématiques sur laquelle j’avais travaillé. J’ai ainsi été recrutée à la Ville de Chambéry en tant que chargée de démocratie participative.
Depuis, je suis restée dans cette collectivité où j’ai exercé différents postes : responsable du service relations aux familles dans la direction Enfance-Education, puis, après quelques mois de disponibilité pour faire un tour d’Europe en famille, j’ai de nouvelles fonctions au sein d’un tiers-lieu municipal, la Dynamo, où je suis notamment en charge d’un projet multpartenarial sur le numérique.

Dans mon travail, je m’attache à construire des politiques publiques en lien avec le territoire.
Je milite pour des administrations plus souples et moins hiérarchisées, davantage tournée vers l’action.

Etre formée à Sciences Po, développe une capacité à d’analyse multifactorielle des situations et des problématiques. Je ne peux pas travailler en ayant qu’une vision parcellaire.
La force de cette formation selon moi, c’est aussi de mettre en avant le rôle primordial des acteurs, des relations inter-personnelles et plus largement, de ce qu’on appelle le réseau. Ma pratique professionnelle le confirme, c’est en étudiant ces inter-actions que l’on comprend bien des situations.
Je me suis ainsi formée à l’écoute active, à la communication non-violente et j’essaie au maximum d’utiliser au quotidien des outils d’intelligence collective.
Alors, si j’ai un conseil à donner aux étudiants, c’est celui-ci : soyez curieux et saisissez toutes les opportunités pour apprendre mais aussi pour construire votre réseau professionnel ! Une expérience de mobilité (dont j’ai pu bénéficier) est très enrichissante pour la suite, alors ne vous en privez surtout pas !

Je souhaiterais, dans les années à venir, me rapprocher du monde de la recherche, de l’enseignement et de l’observation de notre société.
Je nourris le rêve de me replonger dans les enquêtes, entretiens pour devenir sociologue. Alors, qui sait, je retrouverais peut-être les bancs de l’IEP Grenoble en intégrant une de ces écoles doctorales !

Amélie ROCHAS-GRACIA
Afficher son courriel


 

26/01/2021

 index des portraits

Index des 399 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :




  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.