ADSPO

 

 

 

« Chargée administrative »

 

Pauline CHRETIEN (2013 EF), Chargée administrative Outhere Music France (groupe indépendant de production et d’édition musicale)

Diplômée du Master Direction de Projets Culturels en 2013, j’ai choisi cette voie par conviction qu’elle me permettrait d’atteindre un épanouissement à la fois professionnel et personnel optimal. Violoniste dès l’âge de huit ans et ayant pratiqué cet instrument pendant douze ans en Conservatoire, je me suis forgée une réelle passion pour ce milieu depuis le plus jeune âge. Je me suis toutefois orientée par tâtonnements dans cette voie semée d’embûches. En effet, après un baccalauréat scientifique, j’ai décidé de m’orienter vers une prépa littéraire puis une licence d’économie qui m’a amenée à suivre la Section Économique et Financière à Sciences Po Grenoble. Ensuite, vient la période de choix de Master, moment difficile où on doit se lancer dans un choix de carrière. La culture semblait s’imposer mais la précarité de ce secteur me faisait un peu peur. J’ai tout de même décidé de céder à la passion et d’entrer de pieds fermes dans le milieu.

La culture, une voie semée d’embûches ?

Ce secteur, est comme chacun le sait, loin d’être épargné par la crise. On arbore fièrement ce milieu valorisant humainement mais on se doit d’être doté d’un esprit combatif pour s’y trouver une vraie place. Ainsi, les nombres de formations pour y accéder se multiplient, par conséquent on assiste à une recrudescence du nombre de candidats, les recruteurs pouvant se trouver confrontés à plus de 300 candidatures pour les postes en CDI qui se font de plus en plus rares. A cela s’ajoute le fonctionnement de ce secteur qui est un fonctionnement par « réseaux » et la précarité du milieu où les salaires ne semblent pas être légitimes par rapport à la formation reçue. Nonobstant le prestige de la qualité de la formation « Direction de Projets Culturels » à Sciences Po Grenoble, je conseillerai vivement aux futurs diplômés de multiplier les stages pour entrer dans le milieu. On peut facilement perdre pied à la sortie du Master se trouvant face à un marché difficile où l’expérience est de mise.

Quel est-on parcours professionnel ?

J’ai travaillé essentiellement dans le milieu de la musique classique jusqu’à présent mais aussi dans le milieu du spectacle vivant. La formation Sciences Po généraliste m’a permis d’exercer différents métiers de la production à l’administration en passant par les relations presse. J’ai également travaillé au sein de structures à taille humaine, les missions confiées se trouvant alors d’autant plus riches, polyvalentes, et demandant une opérationnalité quasi immédiate. La formation Sciences Po m’a permis d’être opérationnelle rapidement ayant acquise à travers ma formation un vrai esprit de synthèse et des capacités analytiques certaines. Aujourd’hui, je travaille dans un milieu où cette capacité à rationaliser les priorités et à faire preuve de rigueur semble primordiale. En effet, je suis actuellement chargée administrative d’une structure défendant plus d’une soixantaine de labels prestigieux dans le milieu de la musique classique dont Alpha Classics et produisant les enregistrements d’artistes de renom comme Barbara Hannigan & Patricia Kopatchinskaja, ce qui exige un travail conséquent et de qualité.

Quels sont tes projets d’avenir ?

Évoluer reste mon maître mot. Je souhaite donc participer concrètement au développement de plus en plus de projets, défendre fièrement mon diplôme qui ne me semble pas valorisé à juste titre en raison de l’engorgement de ce secteur en proie à la multiplication des formations et à une précarité certaine. Arrivée à l’âge de 30 ans, on se pose beaucoup de questions d’avenir, l’avenir que j’ai choisi pour le moment est celui de la culture et j’espère ne pas le regretter !

As-tu d’autres passions en dehors du secteur pour lequel tu travailles : la musique classique ?

Effectivement, mes passions sont multiples. Elles ne se limitent pas au secteur de la musique classique. Je m’intéresse notamment beaucoup au milieu de la danse. Je pratique également la boxe qui est un sport permettant d’affirmer une confiance en soi et de relever des challenges toujours plus nombreux. Les voyages sont aussi une vraie passion pour moi.

Si tu devais être amenée à changer de secteur d’activité, vers quels secteurs d’activité serais-tu attirée ?

Spontanément, je répondrai les milieux de l’événementiel, de la mode et du luxe, milieux qui m’attirent réellement. Mais cette question est très difficile car, avide de découvertes et d’un tempérament assez curieux, tout secteur me semble intéressant à partir du moment où on ressent une réelle adrénaline à porter des projets aussi divers qu’ils puissent être.

Une citation qui te guide, une sorte de leitmotiv ?

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve ». Antoine de Saint-Exupéry


Pauline CHRETIEN
Afficher son courriel


05/03/2018

 index des portraits

Index des 264 portraits







 

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.