Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « CEO cofondatrice de Carlabella »

 

Auto-Portrait de Pascale Gibert-Morel : Sciences Po Grenoble, Eco-Fi
Licence en droit privé, Master 2 à l’institut français de la mode (IFM).

CEO cofondatrice de Carlabella, société éditeur de solutions innovantes pour la gestion des voyages d'entreprise

Qu’est-ce qui m’a amenée à l’entrepreneuriat ?

La Liberté, et l’envie de créer, après un passage dans le privé et le secteur textile.

J’ai d’abord créé une première société, une librairie virtuelle, dans la grande mouvance des débuts de la révolution numérique. Les éditeurs français commençaient à peine à se familiariser avec le web, et Amazon était considéré par les distributeurs/éditeurs comme un mirage dans le désert.

Il m’a été très difficile de convaincre au départ quelques éditeurs de nous donner accès à leur base de données. Les plus grands comme Hachette(ils se sont bien rattrapés depuis) ont été totalement réfractaires et nous devions nous même, enrichir la base manuellement, en code ISBN, images et résumés. On s’est spécialisés sur les livres scolaires avec notamment un partenariat avec le CNED.

Mais ça a été une grande aventure. Comme souvent, les pionniers (nous étions quelques sociétés à balbutier quand même !!!) ne sont pas les winners, et les grandes enseignes ont vite compris l’enjeu. Amazon est venu en France, La Fnac a renchéri, et Alapage avec France Télécom ont mis beaucoup de moyens.

A l’époque les levées de fond étaient confidentielles, j’ai donc tenu, beaucoup, un peu, plus du tout et revendu à un concurrent ma base de données, difficilement acquise.

Entre temps quand même trois enfants magnifiques, ma grande réussite !!!
Puis que faire ? Je ne me voyais ni dans une cage dorée à la Défense, ni de nouveau dans le secteur textile trop chronophage, avec 3 enfants dont je voulais m’occuper.

Pour cela il n’y a que l’entrepreneuriat qui permette d’avoir une liberté d’organisation, même si on rattrape le soir ou le week-end le temps consacré à sa famille la journée. Mais il était hors de question de confier l’éducation de mes enfants à une tierce personne.

Femme au foyer et Working girl pendant les heures d’ouverture des écoles !!! de 8H à 16H30, dur à concilier, mais la seule voie possible pour moi.

J’ai donc après la librairie virtuelle, acheté sur les conseils de mon mari, qui travaille dans le domaine High Tech un logiciel de gestion des déplacements professionnels :
Je n’y connaissais rien, mais il m’a aidé et travaille toujours, en plus de sa propre société, avec moi, il est un des actionnaires.

Notre société s’est enrichie d’une gamme de 5 produits qui tournent autour du voyage et des déplacements professionnels. Nous commercialisons en partenariat avec des SSII, VAR ou Editeursavec qui nous pouvons proposer nos solutions enrichies. Quelques références clients : Pierre Fabre, Célio, Roche Diagnostics, Préfecture de police, Ariane Espace …..www.carlabella.com

Qu’est-ce qui m’a amenée à la vie communale ?

Aujourd’hui je suis satisfaite de mes choix, et j’ai voulu enrichir mon parcours en me lançant dans la vie communale et associative :

Tout d’abord en mars 2014 en devenant conseillère municipale à Rueil Malmaison chargée des relations aux entreprises (je reste quand même dans des domaines connexes pour gagner du temps !!!).

J’ai eu la chance de rencontrer un grand Maire, Mr Ollier, qui est à la fois un bâtisseur et un esthète, très préoccupé par ses concitoyens mais aussi par la santé des entreprises. La ville de Rueil Malmaison est magnifique. Je suis chaque jour ravie de contribuer à mon niveau au dynamisme de notre ville.

Je fais également partie d’une association d’aide à la création d’entreprise pour tout le département du 92 , Nous suivons par équipe de 2 personnes des dossiers de jeunes créateurs pour les aider dans leur business plan et leur permettre de prétendre à des aides financières en les aiguillant sur la bonne voie www.emergences92.org

Dans un environnement économique où les cycles sont de plus en plus rapides, les difficultés rencontrées par les créateurs et les entrepreneurs sont de plus en plus aigus. Mes participations comme conseillère municipale chargée des relations aux entreprises et comme accompagnatrice de projets émergeants, me permettent de comprendre les nouveaux phénomènes et d’essayer, en équipe, de les lisser, et de chercher des solutions pratiques à des difficultés pragmatiques.

Le chef d’entreprise est souvent esseulé dans le maquis des réformes, aides (mais oui il y en a !!), règlements…. Grâce à ma fonction de conseillère municipale, j’essaie en rencontrant des acteurs du monde économique, de donner un peu de lisibilité à des réglementations en forme de mille-feuille, aux PME de notre ville.

Pascale MOREL


Afficher son courriel

 

02/02/2015
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo