Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Directrice adjointe des services pénitentiaires »

 

Mathilde GAILLARD-LAMBERET (2014 SP - Carrières publiques), directrice adjointe des services pénitentiaires à la Maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône.

Pourquoi Sciences Po ?

Après l'obtention d'un baccalauréat scientifique, j'ai passé le concours de Sciences Po Grenoble. Je n'avais pas encore d'idée très précise du poste que je souhaitais exercer. Pour moi, une formation généraliste comme Sciences Po me permettrait d'avoir un large choix sans me spécialiser trop rapidement.

La formation à Sciences Po ?

En deuxième année j'ai choisi la section Service Public avec l'idée d'avoir une formation plus orientée vers le droit public. En parallèle, en 3e année, et par goût personnel, j'ai suivi le séminaire "Turquie, Iran, Moyen-Orient" et rédigé un mémoire sur la question des femmes et de la culture en Iran.

En quatrième année, mon projet professionnel s'est précisé. J'ai choisi d'intégrer le master Carrières publiques avec l'objectif de préparer les concours administratifs. J'ai effectué un stage de quatre mois en Préfecture. Les années de prépa sont difficiles mais enrichissantes notamment dans la rencontre avec des professionnels intervenant au cours de la formation.

Insertion professionnelle ?

Je souhaitais exercer un métier orienté vers la sécurité avec des responsabilités importantes et des enjeux managériaux. J'occupe actuellement le poste de directrice de détention qui implique la gestion quotidienne de la population pénale, des interactions permanentes avec le personnel de surveillance mais également avec tous les partenaires intervenants en détention. J'ai donc des contacts réguliers avec les forces de sécurité intérieure, les magistrats, les autorités comme le CGLPL ou encore les partenaires médicaux et de l'éducation nationale au sein de l'établissement.

L'imprévisibilité est également au cœur de ce métier.

Les responsabilités sont importantes et les horaires parfois contraignants puisque je dois régulièrement effectuer des astreintes la nuit et le week-end.

Qualités et capacités requises ?

L'investissement personnel est de mise puisque ce sont des fonctions très exigeantes dans un milieu difficile. La prise d'initiatives, les capacités d'analyse et de synthèse et la faculté à travailler avec un nombre important de partenaires sont requises.

Quelles évolutions de carrière ?

Des évolutions de carrière sont possibles au sein de l'administration pénitentiaire au niveau des directions interrégionales des services pénitentiaires et à l'administration centrale. Celles-ci sont également envisageables par le biais de détachements dans d'autres administrations par la valorisation des compétences acquises dans un environnement difficile avec des responsabilités importantes.

 

Mathilde GAILLARD-LAMBERET
Afficher son courriel

 

04/01/2016
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo