ADSPO

 

 

 

« Directeur Général des Services »

 

Yann PERQUIN (Master IJF CT 2013), Directeur Général des Services à la Mairie de Crozet (01).

Quel a été ton parcours universitaire et professionnel avant de t’inscrire en Master IJFCT en formation continue ?

Après avoir obtenu un Master 1 en sociologie de l’action publique et un Master 1 de droit public, j’ai travaillé durant 6 années au sein d’une communauté de communes de 90 000 hab. J’occupais les fonctions de responsable du CISPD et de l'accès au droit. Mettre en œuvre des projets, animer une instance partenariale et organiser une justice de proximité sur le territoire constituaient mes principales missions.

Quel a été la plus-value apportée par le Master IJFCT de Sciences Po Grenoble dans l’évolution de ta carrière ?

Le Master s’inscrivait dans la continuité de mon projet professionnel. En effet, après une expérience concluante au poste de responsable de service, j’ai décider d’évoluer vers les fonctions de DGS d’une collectivité territoriale. La formation à Sciences Po, construite sur l’intervention de professionnels et sur des cours théoriques, m’a apporté les connaissances et les outils pratiques grâce auxquels j’ai pu occuper avec sérénité et confiance un premier poste de directeur en 2014. Je pense notamment à l’apport des cours de finances publiques, de droit des marches publics, de management, ou encore, d'aménagement du territoire grâce à l’intervention très pertinente de l’AURG d’Isère. Par ailleurs, revenir dans un milieu universitaire après une première étape professionnelle est, me semble, particulièrement bénéfique pour un fonctionnaire. Les échanges avec les étudiants et les universitaires permettent en effet de prendre de la hauteur et d’interroger des pratiques parfois figées au sein du milieu professionnel, et également, de s’interroger sur la dimension stratégique des politiques publiques et de leurs effets.

Quels sont tes principales missions et qu’est ce qui te motive au quotidien dans ton travail ?

Les missions d’un DGS sont très différentes selon la taille de la collectivité. Dans une collectivité de moins de 10 000 hab, ce qui est mon cas, le directeur est davantage un juriste - technicien qu’un stratège. Mes tâches sont extrêmement variées et demandent un investissement conséquent. Ainsi, au quotidien, je dois conseiller les élus, sécuriser les actes juridiques, élaborer le budget et la stratégie financière, programmer les investissements, rédiger les marches publics et les DSP, suivre les chantiers en collaboration avec les maîtres d’œuvre, diriger les services, suivre la carrière des agents, ou encore, suivre les dossiers intercommunaux. Aucune journée ne se ressemble. La pluralité des dossiers et l'ingéniosité sans limite de nos législateurs me permettent d’être utile à mon maire. Je trouve également une forte motivation dans le fait de développer des services publics et de servir l'intérêt général, plus concrètement, c’est très gratifiant de voir des enfants fréquenter une nouvelle école ou un nouveau centre de loisirs quand on a travaillé au montage de ces projets.

 

Yann PERQUIN
Afficher son courriel


13/12/2016

index des portraits

Index des 255 portraits