Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Auditeur à la DRFIP »

 

Frédéric WIRTZ (SP 1998) est Auditeur à la DRFIP (Ministère des Finances) à Paris.

J’ai intégré l’IEP de Grenoble en me destinant au service public. Dans la continuité du diplôme, que j’ai obtenu en 1998, j’ai intégré la prep’ENA. A l’issue de cette préparation, j’ai été reçu par concours à l’école nationale des finances publiques, en tant qu’inspecteur stagiaire.

Mes premiers contacts avec la comptabilité publique ne m’ont pas vraiment enthousiasmé et après deux années sur un premier poste en Lorraine (au fin fond de la Moselle pour être précis), et bien qu’étant originaire de la région, j’ai décidé de bifurquer, par voie de détachement, sur un poste au ministère de l’industrie, en tant que chargé de mission, auprès du médiateur du service universel postal. Ce poste, dans un service de petite taille mais très dynamique, m’a permis de m’immerger dans un secteur postal en pleine évolution et d’être formé à la médiation.

Lorsque, trois ans plus tard, les compétences de ce service ont été transférées à l’autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) et au médiateur du groupe la Poste, j’ai été recruté par le médiateur de la république, en tant que juriste à la direction de la recevabilité, le point d’entrée de toutes les réclamations adressées à Jean-Paul DELEVOYE, qui y exerçait alors son mandat. Les quatre années passées dans cette institution ont été passionnantes, gratifiantes et instructives tant la diversité des saisines était grande. J’y ai vu des litiges futiles entre voisins pour des questions de taille de haie, des administrés se heurtant à une administration parfois sourde, des requérants en grande détresse et d’autres convaincus de l’imminence d’une invasion extra-terrestre…

Lorsque les services du médiateur de la république ont fusionné avec la haute autorité de lutte contre les discriminations, le défenseur des enfants et la commission de déontologie de la sécurité sous la bannière du défenseur des droits, j’y ai poursuivi ma mission, qui s’en est trouvée élargie.

A l’issue de deux années chez le défenseur des droits et de plus de huit années passées en détachement, j’ai réintégré mon administration d’origine en 2013, en tant qu’auditeur à la direction régionale des finances publiques. L’audit m’amène à intervenir potentiellement dans toute structure à Paris maniant de l’argent public. La diversité des service audités, la mobilité qu’implique l’audit et la nécessité de mettre à jour sans cesse ses connaissances rendent cette fonction très intéressante et avec près d’une année de recul à présent, je suis heureux d’être de retour dans les services de Bercy.

A côté de ça, j’ai continué la musique, qui m’a toujours accompagné. J’ai joué ces dernières années dans plusieurs groupes (Poster Moderne, Kit), co-composé quelques titres (Animals, Those Words, Chapardeuse…), eu la chance de jouer sur scène à Paris, en province et à l’étranger. Aujourd’hui j’accompagne en live un chanteur méconnu et génial, qui s’appelle tout simplement Ricky Hollywood, qui vient de sortir un EP (Renaturation EP), prépare son premier album et dont ma fille connaît les titres par cœur.

J’adresse mes salutations chaleureuses à mes anciens camarades et ma sincère reconnaissance aux enseignants ainsi qu’à tout le personnel - notamment à Marie-Françoise BERGER-ROURE - que j’ai connu à l’IEP, où j’ai passé cinq années dont je garde un excellent souvenir, une formation solide et de très bons amis, dont l’excellent Charles GUEPRATTE.


Frédéric WIRTZ
Afficher son courriel


05/12/2014
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo