Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Sur la voie européenne pour le ferroviaire »

 

FLEUR FRAGOLA, SP 2006, Chargée de mission sénior en affaires européennes

Quel a été votre parcours académique?

Je suis rentrée à Sciences Po pour perfectionner mes langues étrangères et pour acquérir des connaissances horizontales. Mes souhaits ont été réalisés, puisque j’ai eu la chance de partir en stage à Berlin, Erasmus deux trimestres à Canterbury et un semestre à Constance.J’ai également pu découvrir des matières variées et me faire une idée de ce qui m’attirait le plus : sur le plan de la méthode je me suis découverte un goût pour décortiquer des sujets complexes et, concernant les thématiques, une attirance particulière pour l'Europe.

A l’occasion de la rédaction du mémoire de fin d’étude, j’ai décidé d’aborder la question européenne à travers une politique spécifique.Alors que je travaillais pour l’Ecole de Commerce comme job étudiant, je traversais régulièrement la gare de Grenoble pour accéder aux bâtiments jouxtant les quais. Je me prenais à être fascinée par ses mouvements d’hommes et de matériels. Je décidais donc d’écrire sur ce sujet.

Cette politique s’est avérée d’une richesse inattendue: l’Histoire faisant que chaque pays a développé un réseau très différent, volontairement incompatible ("in-interopérable "), le défi à relever est encore plus grand pour atteindre les objectifs d’un réseau transeuropéen de transport. La complexité technique de ce mode de transport (qui est à mi-chemin entre le XIXème siècle et la technologie de pointe), son économie très singulière, son fort contenu social et identitaire (reprise de la silhouette du TGV sur les passeports) m’ont captivée.

Mes nombreux entretiens réalisés dans le cadre des mémoires, à Grenoble, Paris et Bruxelles n’ont fait que confirmer mon intérêt pour ce sujet. Ils m’ont également ouvert la porte à un stage pour l’association européenne des constructeurs ferroviaires à Bruxelles qui a certainement facilité mon intégration professionnelle.

C’est sur ce chemin que j’ai décidé assez naturellement de poursuivre avec un master en études européennes à Londres (LondonSchool of Economics) et de continuer à faire des recherches sur le mode ferroviaire.


Comment pourriez-vous décrire votre métier de lobbyiste ?

J’ai eu l’opportunité assez exceptionnelle de travailler exactement dans le milieu qui me plaisait, en étant embauchée comme lobbyiste à la représentation de la SNCF auprès des institutions européennes. Je me suis épanouie dans ce travail, oùj’ai eu la chance de conduire certains dossiers de A à Z, sous la supervision du Représentant Permanent. Sa vision stratégique à long terme m'a beaucoup fait progresser professionnellement.

Je crois que le cœur du métier de lobbyiste est d’être un « traducteur »:il s’agit en effet (1) de traduire des projets ou propositions législatives (« Euro-speak ») en implications (techniques, économiques, opérationnelles) pour l’entreprise, (2) de traduire le savoir technique et la position de l’entreprise (« Techno-speak ») en argumentaires politiques et (3) de traduire les propositions de l’entreprise en propositions d’amendements (« Law-speak »).

Etre lobbyiste, c’est aussi être un« relai »(avec les experts de l’entreprise, les homologues européens et les décideurs politiques). Ce rôlede relai est d’autant efficace que l’on a une vue d’ensemble du dossier (à la fois sur son contenu et sur son portage), que l’on arrive à construire des compromis et que l’on a su construire des relations interpersonnelles de confiance.


Pourriez-vous nous donner un exemple de thème sur lequel vous avez fait du lobbying ?

J’ai conduit les actions de lobbying sur le pilier technique du « 4ème paquet ferroviaire ». Ce paquet législatif se découpe en trois volets : deux « politiques » (gouvernance et ouverture à la concurrence) et un « technique » (interopérabilité technique, sécuritéet Agence Ferroviaire Européenne).

Ce volet technique est également très riche en arbitrages politiques, puisqu’il est préalable à une concurrence loyale en Europe, en conservant un haut niveau de sécurité. Qu'est-ce que l’ouverture à la concurrence, si les matériels ne peuvent pas rouler àl’étranger pour des raisons techniques, ou si les exigences à remplir en matière de sécurité ne sont pas équivalentes pour les acteurs opérant dans un même pays? C’est à ces questions que le pilier technique du 4ème paquet ferroviaire tente de répondre.

Il s’agit également d’une question économique fondamentale pour l’avenir du ferroviaire. La compétitivité du secteur doit progresser pour rester viable, attractif et réactif. Or, les autorisations des matériels sonttrès longues et coûteuses. Une autorisation européenne via l’Agence Ferroviaire Européenne (conservant néanmoins la preuve de la prise en compte des spécificités de l’infrastructure en question), permettrait de gagner du temps en ne soumettant le dossier qu'une seule fois (concept de "guichet unique") et d’avoir un arbitre européen, en cas de conflit.


Quelles perspectives pour la suite ?

Si le métier de lobbyiste est passionnant et se renouvelle constamment au fil des propositions législatives et des législatures, j’aspire désormais à me rapprocher de la réalité "des trains qui roulent". Le contexte de l'ouverture à la concurrence pour le transport de passagers est un moment très stimulant pour travailler au développement des services, à leur qualité, à la promotion de l’innovation, au bénéfice des clients!


Fleur FRAGOLA
Afficher son courriel


Publications :
Fragola, F. (2009). ‘Dynamics of EU Transport SafetyRegulation in the European Policy Process: Differences and Similarities’, Journal of Contemporary European Research. Volume 5, Issue 3. pp. 332- 355.
http://www.jcer.net/index.php/jcer/article/view/167
Fragola, F. (2007). Vers une politique ferroviaire européenne ?; Paris : L’Harmattan.

 

30/04/2014
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo