Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Clotilde Tarditi, Agente de relation avec la clientèle aux Habitations Jeanne Mance (Montréal) »

 

Clotilde TARDITI (DESS Métiers dvlpt soc terri. 2003)

Aujourd’hui âgée de 33 ans, je me remémore avec plaisir mes six années au sein de l’université Pierre Mendès France. Après une maîtrise et un DEA en Sciences Économiques, c’est finalement à l’IEP de Grenoble que j’ai terminé mon cursus universitaire dans le cadre du DESS « Métiers du développement social territorialisé » (actuel master Ville, Territoires et Solidarité). Cette dernière année marque pour moi à la fois la fin de mes études et le début de ma vie professionnelle. En effet, un stage de 8 mois à l’OPAC 38 effectué dans le cadre du DESS m’a réellement mis le pied à l’étrier et m’a permis de commencer à me faire connaitre dans le monde de l’habitat social de l’agglomération grenobloise. Avant même d’être diplômée, j’ai commencé à travailler au sein d’une association de défense des locataires en tant qu’adjointe de direction. A la Confédération Nationale du Logement de l’Isère, j’ai acquis les bases d’une connaissance de terrain du secteur pour lequel je commençais à me passionner. Au contact des bénévoles, j’ai beaucoup appris et j’ai pu confronter mes connaissances théoriques à la réalité. Ce premier poste m’a permis de rencontrer beaucoup de monde et de faire reconnaître mes compétences. Trois ans plus tard j’ai intégré le poste de responsable du service Habitat de la Ville d’Echirolles où j’ai pris la responsabilité d’une équipe de 6 personnes. Tout en travaillant, j’ai réussi le concours d’attaché territorial en 2008 et je suis ainsi devenue membre à part entière de la fonction publique territoriale. Grâce à ce second poste, j’ai côtoyé le milieu communal et intercommunal, les bailleurs sociaux et le milieu associatif. Ces six années passées à la Ville d’Echirolles ont été synonymes de progression à travers de nombreux projets et rencontres.

Parallèlement à ma vie professionnelle enrichissante, je nourrissais avec mon conjoint le projet d’une installation au Québec (Canada). Après deux ans de démarches administratives, nous avons obtenu notre sésame pour le nouveau monde. J’ai alors décidé de quitter mon poste et j’ai conclu une mise en disponibilité avec mon employeur. Toujours passionnée par le monde de l’habitat social, changer de continent ne m’a pas empêché de poursuivre ma carrière dans ce domaine. Grâce à un intense réseautage, de la chance et des révisions d’anglais, j’ai trouvé un poste d’agente de relation avec la clientèle aux habitations Jeanne Mance.

Situé en plein cœur du centre-ville de Montréal, ce site de 800 logements est subventionné par la Ville et la SCHL (Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement). Depuis 8 mois, j’y pratique les rudiments de la gestion locative « à la québécoise ». Je trouve beaucoup de similitudes avec mon expérience professionnelle française tout en découvrant des modes de financement différents ou encore un milieu interculturel particulièrement diversifié avec des locataires venant de tous horizons. Je compte mettre à profit mes expériences variées pour continuer à progresser professionnellement dans le domaine de l’habitat social sur le sol canadien.

Clotilde TARDITI
clotilde_fr@yahoo.fr

19/03/2013

      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo