ADSPO

 

 

 

« Chef de bureau Projets et Applications Nationales »

 

Marcel DETURCHE (1982 SP)

Quand je suis amené à résumer mon parcours, il me plaît à dire que j'ai cotisé à presque l'ensemble des régimes de retraite sauf peut-être le régime agricole.

Après l'IEP et deux ans de préparation ENA j'ai été successivement :
• Fonctionnaire, Inspecteur des douanes, dans un premier temps comme informaticien sur le système de dédouanement SOFI puis chargé de mission au comité Simprofrance de simplification des procédures du commerce international.
• Au gré des restructurations administratives - et accessoirement de Schengen - je me retrouve à démissionner de la fonction publique pour devenir cadre, ingénieur en normalisation puis consultant à l'AFNOR.
• Avec l'expérience, les rencontres, il m'est proposé de rejoindre un groupe informatique comme consultant et Responsable qualité groupe.
• Je décide ensuite de devenir indépendant. Avec un groupe d'amis, je crée une entreprise spécialisée dans la dématérialisation des processus administratifs. Notre expertise était celle des guichets de commerce extérieur dont la vocation est la réalisation de l'ensemble des transactions de commerce extérieur sans papier.
Essentiellement actifs en Afrique, nous avons mis en place le système tunisien, celui du Cameroun, en Libye, et engagé la mise en place en Égypte et au Mali.
• Depuis 5 ans, retour dans l'administration comme agent contractuel. Recruté pour déployer les méthodes de pilotage de projets et services informatiques auprès des équipes du ministère ; je suis dorénavant chef de bureau à la Direction du Numérique pour l'éducation (DNE). Je suis en charge des projets et applications en usage au niveau national. Cela représente environ 250 applications dont celles qui gèrent les RH, le BAC et autres examens et concours, les systèmes financiers et comptables des établissements d'enseignement, ou encore les bourses du secondaire et des étudiants du supérieur.

Paradoxalement, bien qu'issu de la filière Service Public je n'ai jamais occupé de poste administratif au sens traditionnel du terme.

Ce parcours est le résultat d'opportunités que j'ai su saisir et d'atouts qui m'ont été donnés par l'enseignement reçu à l'IEP et en préparation ENA.

Les opportunités :
• Écouter une prof de philo en terminal qui me conseil Sciences Po alors que je me destine à médecine.
• Conduire un projet d'études sur les flux transfrontières de données dans le cadre de ma formation à l'école des Douanes. Cela ma permis de connaître celui qui deviendra mon mentor et ami, et qui m'appellera auprès de lui à Simprofrance.
• Prendre le risque, tout juste nommé chargé de mission, de partir pour un séminaire international en Allemagne. Ce fut le premier d'une longue série dans la normalisation et la mise en œuvre des échanges de données informatisés.
• Accepter, avec une dose d'inconscience, de devenir le responsable de la validation technique de la norme EDIFACT au niveaux européen et mondial. Malgré un niveau d'anglais qu'il a bien fallu améliorer, j'ai tenu le poste pendant quatre ans.
• Décider, à près de 50 ans, à l'occasion du rachat de l'entreprise qui m'employait, de tenter ma chance dans les affaires. Avant tout pour ne pas avoir de regrets de ne pas l'avoir fait.
• Alors que les révolutions arabes réduisaient mes affaires à néant et accessoirement me mettaient sur la paille, en quelque sorte boucler la boucle en acceptant l'offre qui m'était faite de rejoindre l'Education Nationale.

Tout cela n'aurait pas été possible sans l'enseignement reçu à l'IEP de Grenoble, en SP puis en préparation ENA. A l'aune de mon expérience deux caractéristiques me paraissent essentielles.

D'une part le coté pluridisciplinaire des enseignements. Je ne parle pas du vernis culturel parfois reproché aux énarques, mais dans un monde qui évolue rapidement, dans lequel la notion de carrière s'apprécie plus comme une succession de parcours, je suis convaincu que le généraliste à plus d'atouts pour rebondir.

La seconde est l'apprentissage de la recherche de l'essentiel. Par l'importance du travail personnel et de recherche, ce qui compte est de bien identifier les clés de lecture, les principes directeurs d'une situation. Dans mes activités de consultant et actuellement encore, la phrase que j'ai le plus souvent entendue est "Vous savez, nous c'est très particulier !" A laquelle je réponds invariablement "Comme pour tous les autres !".

Marcel DETURCHE
Afficher son courriel


19/12/2016

 index des portraits

Index des 300 portraits







 

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.