Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Emmanuel LEMOINE »

 

Emmanuel LEMOINE, 42 ANS, DRH chez SIG France

1) De manière synthétique, quel est votre parcours professionnel ?

En tant que DRH, c’est une question que je pose souvent aux candidats que je recrute. Ce qui est amusant c’est que certains m’expliquent qu’ils ont un parcours atypique, ce que notre discussion ne confirme que rarement. Donc je vous dirai que j’ai un parcours assez classique : après un 3è cycle à Dauphine pour compléter ma formation à Sciences-Po (section EPS), j’ai commencé comme cadre RH, puis j’ai évolué progressivement vers des postes de Responsable RH et DRH. J’ai eu une expérience à l’étranger (Vancouver sur la côte Pacifique du Canada) et une expérience opérationnelle en tant que PDG d’une filiale de 25 personnes. Depuis 2 ans, je suis DRH de SIG en France, une entreprise anglaise de distribution de matériaux de construction d’environ 1750 personnes.

2) En tant que DRH, quels conseils pratiques donneriez-vous à un étudiant de Sciences-Po qui a des difficultés pour remplir son profil Linked-In ?

Linked-In, réseau professionnel et non social, va vous permettre de construire progressivement votre marque personnelle comme le ferait un responsable marketing pour une marque commerciale. Cela vous conduira à apporter des réponses à trois questions majeures :

· Quelle est votre cible et que souhaitez-vous lui communiquer, non pas tant sur ce que vous avez déjà fait mais surtout concernant votre projet professionnel. Un conseil d’un vieux de 42 ans : ne « pipotez » pas sur ce sujet, et n’essayez pas d’adopter des ambitions qui ne sont pas le vôtres. Vous augmenterez vos chances de succès en faisant tout simplement ce que vous aimez.

· Ensuite, quelle est votre « unique selling proposition », c’est-à-dire votre offre de service personnelle. Elle doit être claire et précise, voire pointue.

· Puis, c’est l’occasion d’expliquer sans forfanterie (under-promising and over-delivering) la richesse de votre expérience professionnelle, basée non sur des explications comportant des titres ronflants mais sur des résultats tangibles. N’hésitez pas à utiliser un support qui a un fort impact comme la vidéo pour expliquer la spécificité d’un projet.

Le livre Brand You de John Purkiss et David Royston-Lee expose synthétiquement ces concepts et il m’est arrivé d’en faire la présentation dans des conférences.

Une fois que vous aurez répondu à ces questions et remplit votre profil Linked-In, vous pouvez même rédiger votre Visual CV, c’est-à-dire votre CV sous powerpoint. Des exemples disponibles et « likés » sur slideshare.net devraient vous inspirer !

3) Googlez-vous les candidats avant de les rencontrer ?

Je le fais souvent, de même que de nombreux managers. Alors lisez What would Google do? d’un journaliste américain, Jeff Jarvis. L’auteur explique bien que pour se connecter à une entreprise ou une personne, le premier lien se fait désormais souvent après avoir tapé un nom sur Google. Ce moteur de recherche étant donc votre nouvelle home page, vous devez penser votre offre de services à partir de ce point d’entrée. Ensuite, vérifiez que ces liens existent et qu’ils conduisent bien l’internaute à prendre connaissance de ce que vous souhaitez. Désormais ce qui est important ce n’est plus qui vous connaissez, même si cela demeure utile, ni même ce que vous dîtes de vous (attention à l’autopromotion), mais qui vous connaît et a besoin de vos services. Comme le dit Jeff Bezos, le patron d’Amazon, votre marque personnelle c’est ce qu’ils disent de vous quand vous n’êtes pas dans la pièce.

4) Quelles sont les qualités essentielles que doit avoir un DRH ?

J’en soulignerai deux, essentielles à mes yeux.

· Premièrement Etre courageux, assumer réellement des positions difficiles car le DRH est souvent celui qui dit non.
· Deuxièmement, être un « Doer », un homme d’actions. Le DRH doit être à même de présenter les actions concrètes qu’il a réalisées pour soutenir le tryptique Vision – Stratégie - Valeurs de l’entreprise. Ce qui est important ce n’est pas ce que le DRH dit de la politique RH de sa société - forcément ambitieuse et profondément humaniste - mais ce que les salariés en disent quand ils ont l’occasion de le faire librement, par exemple lorsqu’ils répondent à une enquête de climat social de manière anonyme.

5) Parlez-nous de la face noire de la fonction RH, les plans de licenciement.

Le mal nommé PSE, Plan de Sauvegarde de l’Emploi, est une expérience dans la vie d’un DRH qui doit être pleinement assumée, sans déni de réalité. Le DRH doit maîtriser techniquement cette opération, comprendre le traumatisme vécu par les salariés licenciés et mesurer l’impact sur les salariés « qui restent » afin de permettre à l’entreprise de rebondir après cet échec. Ces cinq dernières années, j’ai conduit plusieurs PSE pour restructurer des entreprises, parfois plusieurs dans le même groupe, et ce sont des expériences qui m’ont conduit à une vision je pense plus mature et honnête de la fonction RH.

6) Le fait d’avoir étudié à Sciences-Po vous a-t-il permis de vivre des expériences particulières ?

Professionnellement, Sciences-Po m’a permis d’acquérir une méthode de travail qui m’a aidé à structurer ma pensée. La formation à l’IEP, avec ses nombreux exposés à préparer, le grand oral, les soutenances, m’a aussi permis d’aborder plus sereinement par exemple des situations stressantes comme des conférences.

Mais l’IEP m’a surtout permis d’y rencontrer ma femme en 1ère année. Alors, après 22 ans de vie commune et 2 enfants, tous mes remerciements !

Emmanuel LEMOINE
Afficher son courriel

 

14/03/2014
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo