Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Welcome to the Global World ! »

 

Lucien RINCENT (EF 1999)

Je suis Vice President HR Administration, South EMEA (Europe, Middle East and Africa), pour le Groupe Volvo.

Depuis le 1er janvier 2014, mes équipes sont basées en France, en Angleterre, en Italie et en Afrique du Sud. Je reporte à la Senior Vice President HR, basée en Suède. Jusqu’au 31 décembre 2013, mes équipes étaient basées aux US, en Pologne, en Inde, en Suède et en France. Mes pairs sont au Japon, en Chine, en Suède, au Brésil et aux US. Mon quotidien est fait de voyages, de vidéo-conférences et de live meetings.

L’anglais est bien sûr indispensable… Mais dans mon cas, il est suffisant ; un bien maigre investissement au vu des opportunités d’échanges multiculturels que cela me procure !

A Sciences-Po, ma demande de passer un an aux US avait été refusée, ceux qui partaient étaient des exceptions. Cela a bien changé depuis, et c’est tant mieux !J’ai été tellement frustré par ce refus que, quatre ans plus tard en 2003, j’ai démissionné de mon CDI de Team Leader en Audit Interne (Elis, Paris), ma femme et moi avons rendu les clés de notre appartement, empilé nos affaires chez nos parents, et sommes partis en Irlande, sans emploi ni logement prévu là-bas. Avec pour tout bagage 3 mois d’autonomie financière et un anglais médiocre… Un mois après notre arrivée nous avions tous les deux un job, un an plus tard j’étais Internal Audit Manager (Health Service Executives, Dublin) et fluent in English.

Il me semble qu’avoir osé faire cela a créé un schéma psychologique qui m’a permis ensuite et me permet encore d’oser de nouvelles aventures. D’oser sortir de ma zone de confort.

En 2006, après avoir rejoint le Groupe Volvo comme Internal Audit Manager à Lyon, j’ai quitté l’audit interne pour des postes d’Order to Cash Manager, puis de Business Control Manager. En 2011, j’ai à nouveau changé et ai rejoint le monde des Ressources Humaines en tant que Directeur de l’Administration RH, puis Vice-Président. J’ai maintenant un projet de création d’entreprise… peut-être un nouveau changement s’il se concrétise ?!

En parlant de changements… je me suis aperçu que dans ce monde global ils sont permanents, parfois violents, souvent subis, presque toujours intéressants ; en tout cas, il est impossible de ne pas changer, alors autant prendre l’initiative et saisir les opportunités !

D’ailleurs, lorsque je recrute des cadres, voilà les 4 critères que j’évalue : les compétences, l’attitude, l’anglais, et la capacité d’adaptation aux changements.

Ce qui a guidé mon évolution jusqu’à présent n’est pas tant un métier ou une carrière, mais la curiosité et le développement personnel. J’étais d’ailleurs entré à Sciences Po avec pour objectif d’être journaliste. Un stage de pigiste m’a fait changer mes plans, puis l’audit a satisfait ma curiosité jusqu’à un certain point. Travailler ensuite comme Manager International m’a apporté énormément en développement personnel ; j’y ai aussi trouvé beaucoup de résonnances avec les valeurs et l’esprit de Sciences-Po.

Par exemple, dans certaines des compétences clés de Leadership :avoir une pensée stratégique (avoir une vision holistique, gérer la complexité et l’incertitude, comprendre la diversité, amener de la créativité et de l’innovation dans les concepts), être un leader inspirant (capacité de conviction, de présentation, d’écoute, de mise en perspective), faire preuve de courage et intégrité (sang-froid, compréhension et application des enjeux d’éthique et de valeurs, préservation de l’équilibre entre valeurs personnelles et promotion des valeurs de l’organisation), être à l’aise avec le ‘self management’ (capacité à se comprendre et à se développer par soi-même, à apprendre dans l’instant).

Me voilà devenu un Leader, expert en Remote Management, Change Management, Multi-cultural Management…

En Suède, on considère le Management comme un métier qui s’apprend, alors qu’en France on le considère bien souvent comme une prédisposition naturelle… Y a-t-il un point de vue meilleur qu’un autre ?

C’est à vous de voir, et à vous de jouer !


Lucien RINCENT
Afficher son courriel


12/06/2014
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo