Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « A la Direction des Relations internationales »

 

Questions à Gilles KOUNOWSKI (1977 SP), directeur des Relations internationales de la Cnaf

Gilles Kounowski, vous êtes directeur des Relations internationales de la Caisse Nationale des Allocations Familiales. Avant de nous préciser en quoi consiste cette fonction, pourriez-vous, en quelques mots, nous préciser le parcours qui vous a conduit jusqu’à là ?

Nous ne remonterons pas à ma préhistoire, si vous le voulez bien. L’histoire suffira qui a commencé en 1977 avec mon diplôme de l’IEP de Grenoble (section Service Public bien sûr), que je complète avec une maîtrise de droit à Paris 2 puis un DEA en droit public à Paris 1.

J’accède au Cnesss (le Centre national d’étude supérieur de la sécurité sociale, ancêtre de l’EN3S de St Etienne) en 1980. J’en sors en juillet 1981, pour me consacrer au recouvrement des cotisations sociales des marins. Déjà un certain goût du large sans doute.

Mon premier poste de direction me conduira à Orléans, en Caisse d’allocations familiales. Cette branche de la sécurité sociale est tellement attachante que j’y suis resté jusqu’à aujourd’hui.

Directeur de Caf je me suis passionné pour le développement du système d’information à l’occasion d’un de ces grands projets informatiques, totalement structurant, comme on en faisait encore à la fin du XXème siècle.

Cette appétence m’a alors conduit à abandonner mon costume 3 pièces de manager, pour endosser les tenues plus hétéroclites de patron du système d’information. Plus précisément, j’ai assumé pendant plusieurs années la direction fonctionnelle du système d’information de la branche Famille qui consistait à assurer les relations entre les métiers utilisateurs du système, les décideurs et financeurs, les administrations, les politiques, … et les équipes informatiques en charge de concevoir, de réaliser et de tester les solutions informatiques proposées.

Au passage, le système d’information des Caf est l’un des plus riches (plus de la moitié de la population française y est enregistrée), des plus sophistiqués (17.000 règles de gestion pour traiter les prestations légales) et des plus fréquentés (jusqu’à 1 million de connexions par jour sur le site caf.fr dont la quasi-totalité pour accéder à son compte personnel ou télé déclarer situations et demandes).

Sur ce parcours, j’ai eu la chance d’être associé à plusieurs reprises à des projets de coopération technique internationale (Roumanie, Russie, Azerbaïdjan, Amérique du Sud, …) qui m’ont redonné le goût du large et surtout montré tout ce que nos institutions sociales avaient à gagner de ces coopérations et ce qu’on pouvait apporter à nos partenaires étrangers.

J’ai aussi représenté les institutions sociales françaises à la commission des technologies de l’AISS (association internationale de sécurité sociale) où j’ai pu renforcer cette conviction en vérifiant que les solutions mises en œuvre dans nos systèmes d’information nous (institutions françaises de sécurité sociale) situaient tout à fait dans le peloton de tête de la modernité et de l’efficacité. Ceci dit en toute humilité car tellement de choses restent à faire et les expériences étrangères sont riches de multiples enseignements à partager.

Une belle aventure donc qui s’est achevée, ou plutôt qui s’est radicalement infléchie il y a quelques mois, lorsque le Directeur général de la CNAF m’a proposé de prendre la direction des relations internationales.



Que représente l’action internationale d’une Caisse nationale de sécurité sociale ? Quels en sont les rôles, les missions ?

L’action internationale de la Cnaf s’articule autour de quatre grands axes :

  1. Le positionnement de la branche Famille à l’international
  2. Le support à la gestion des prestations impliquant une dimension internationale
  3. Les études et recherches comparatives sur les politiques et les modalités de gestion des systèmes sociaux et familiaux à l’étranger
  4. La veille européenne vis-à-vis des projets législatifs et réglementaires pouvant affecter l’activité de la branche Famille

Quelques brèves illustrations de chacun de ces programmes :

  1. Le positionnement : la présidence de la commission des prestations familiales de l’AISS par le président de la Cnaf ; la recherche de financements européens pour les innovations sociales mises en œuvre dans ou supportées par les Caf ; le développement de la communication sur et à l’international ; l’accueil de nombreuses délégations étrangères souvent curieuses et intriguées des résultats des politiques familiales en France,…
  2. La gestion des prestations impliquant l’international : l’entretien du partenariat européen pour développer nos politiques de lutte contre la fraude, pour le recouvrement des pensions alimentaires impayés ou des créances, …
  3. Les études et comparaisons internationales publiées dans l’espace international du caf.fr : la parentalité active en Europe, le recouvrement des pensions alimentaires impayées, les effets de la crise sur les systèmes européens de sécurité sociale, … ou encore l’identification de pratiques de gestion « intéressantes » (la gestion des aides au logement en GB, l’utilisation « massive » de services dématérialisées en Finlande ou au Canada, …)
  4. Des dossiers européens en cours : le projet de règlement sur la protection des données personnelles, la directive sur les SSIG, le projet relatif à l’identité et à la signature électronique, l’Open data, …

Toutes choses égales par ailleurs, on retrouvera ces différentes mission dans chacune des caisses nationales de sécurité sociale, tant du régime général que des régimes agricoles et des indépendants.

Quels objectifs avez-vous définis pour ce champ d’action ?

Quatre objectifs ou principes majeurs guident notre action internationale :

  1. Etre contributeur actif à la réussite des objectifs de la Convention d’Objectifs et de Gestion conclue entre la Cnaf et l’état
  2. Associer étroitement les directions de la Cnaf et les Caf aux actions internationales de la branche Famille
  3. Faire de la branche famille un centre de ressources reconnu sur les politiques familiales à l'étranger
  4. Assurer une veille sur notre environnement international et alerter au bon moment et à bon escient les responsables concernés

Gilles KOUNOWSKI (1977 SP)
Afficher son courriel

 

16/10/2013
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo