ADSPO
ADSPO

 

 

 

« Directrice du Pôle solidarité »

 

Sylvie PIONCHON (IEP : 1992 PO - DEA Et. Pol. : 1993 - Doct Univ Sc Pol : 10/12/01)

J'ai soutenu une thèse de science politique sur les femmes et la politique en France, et j'ai été recrutée en 2000 comme déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité au cabinet du Préfet de l'Oise. Ce poste m'a permis de travailler en lien avec les différents services de l'Etat, les collectivités locales et les associations sur les politiques publiques dédiées aux questions de l’égalité (promotion de la parité, lutte contre les violences faites aux femmes, égalité professionnelle…).

En 2008, le Président du Conseil général de l'Oise m'a recrutée comme conseillère technique en charge des politiques sociales au sein de son cabinet. Cela m'a permis de bâtir une expérience transversale sur tous ces dossiers, mais aussi sur le fonctionnement politique et administratif de l'institution départementale.

En 2011, le Conseil général de l'Oise a décidé de réorganiser profondément le Pôle Solidarité afin de restructurer l’accueil du public, renforcer la territorialisation de ses actions et la transversalité de ses équipes. Cette réorganisation s’est traduite par une démarche participative de 18 mois que j’ai accompagnée en tant que conseillère technique jusqu’à ce que le Président m’associe à la mise en œuvre opérationnelle en me confiant la responsabilité d’une nouvelle direction, issue des travaux de réflexion : la DACT, direction de l’Accueil et de la Coordination Territoriale.

Je suis donc passée dans l’administration en septembre dernier, d’abord comme chef de projet chargée de la préfiguration de cette nouvelle direction, puis comme directrice depuis le 8 mars. Composée d’une petite équipe d’une dizaine de personnes en central, la DACT aura la hiérarchie sur les agents de territoire (au nombre de 900) à compter de septembre, couvrant l’ensemble des missions du Pôle solidarité (protection de l’enfance, personnes âgées et handicapées, insertion) à l’exception des services de la PMI. Les directions centrales vont se recentrer sur des missions d’expertise et l’élaboration des politiques publiques départementales (schémas départementaux, outils, référentiels et procédures d’intervention pour animer la ligne métier), alors que la DACT aura la responsabilité opérationnelle d’organiser la politique d’accueil sur les territoires, de piloter les équipes territoriales et de mettre en œuvre les politiques définies en central.

Mon rôle a donc consisté ces derniers mois à accompagner la réflexion sur l’évolution des missions, calibrer et organiser les équipes territoriales, accompagner les cadres dans la conduite du changement. C’est un immense challenge, qui vise à conforter le sens du travail social et la performance de l’action publique.


Sylvie PIONCHON
Afficher son courriel

 

index des portraits

Index des 237 portraits