Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

 

  « Directeur Fiscal DHL France »

 

Jean-Baptiste GOMA (2002 SP)

Peux-tu brièvement synthétiser ton cursus dans l’Enseignement supérieur et les raisons de ces choix?

Juriste de formation, j’ai intégré l’I.E.P. de Grenoble après avoir obtenu une Maîtrise de Droit International / Droit des Affaires. J’ai longtemps privilégié des études généralistes, par curiosité intellectuelle d’abord, puis parce que la vie en Entreprise nécessite à mon sens d’avoir de solides bases pluridisciplinaires. Cela me permet aujourd’hui de ne pas être enfermé dans une vision obtuse de la fiscalité, domaine à la croisée des chemins de la Finance et du Droit.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’IEP de Grenoble – Section Service Public il y a 13 ans ?

Cette formation me semblait idéale pour élargir mes horizons à bien des égards. Il est indéniable que cet enseignement exigeant permet de consolider sa culture générale, et de développer sa capacité de travail : l’idéal pour trouver le chemin de son développement intellectuel et personnel. Venant de l’univers juridique, la section Service Public me semblait la plus en ligne avec mon cursus. C’était aussi celle qui me laissait le plus de portes ouvertes pour l’avenir. Avec un peu de recul, la section Economique et Financière aurait peut-être été plus appropriée pour parvenir à mes fins !

Justement, comment s’est effectuée la passerelle entre ta formation et ton domaine d’activité, la Fiscalité d’Entreprise ? Tes choix se sont-ils avérés judicieux ?

Effectivement ! Tout d’abord, la renommée de Sciences PO m’a permis d’intégrer un troisième cycle juridique très sélectif, le Mastère Droit des affaires / D.J.C.E. (Diplôme de Juriste Conseil en Entreprise). Par la suite, à l’heure d’intégrer la vie active, « l’étiquette » I.E.P. a été un plus déterminant. Mes employeurs ont été séduits par mon passage en Grande Ecole.

Dans un contexte de recrutement délicat, les cadres ayant suivi un double cursus, incluant un passage en I.E.P. ou E.S.C., partent avec un avantage certain.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours professionnel ?

J’ai dans un premier temps intégré le Département Fiscalité Internationale du Cabinet Taj en tant que stagiaire, ce stage ayant débouché sur un C.D.I. Cette expérience s’est inscrite dans la continuité de mon cursus en me permettant de me spécialiser plus particulièrement dans le domaine fiscal. Taj, du fait de son appartenance au réseau mondial Deloitte, un des « big 4 », est une solide référence dans le monde juridique et fiscal. J’ai eu l’occasion d’y travailler pour de grandes multinationales françaises et étrangères, comme pour des structures de taille plus modeste avec lesquelles la proactivité est de rigueur. L’exigence technique d’un grand Cabinet, et la capacité de travail que j’y ai acquise, m’ont servi de tremplin vers le monde de l’Entreprise.

Après une période de détachement chez un client, j’ai rejoint en 2007 la Direction Fiscale du groupe Bureau Veritas dont les activités principales sont la certification, l'évaluation de conformité, la formation, et le conseil. Le groupe ayant le siège de ses activités en France, et sous l’impulsion du Directeur Fiscal, j’ai pu y acquérir une bonne connaissance des rouages d’un groupe d’envergure, endossant les responsabilités de Tax Manager pour les zones Europe, Moyen-Orient, Inde et Russie. Cela m’a permis d’évoluer, en 2012, vers la position de Directeur Fiscal France que j’occupe actuellement chez Deutsche Post – DHL, l’un des leaders mondiaux du secteur du transport et de la logistique générant plus d’1,5 milliards de chiffre d’affaires en France.

Quels sont les challenges à relever au quotidien pour ton équipe ?

Nous savons tous que le contexte économique est difficile, et empreint d’instabilité fiscale. Dans ces circonstances, il est important de sécuriser les positions fiscales des entreprises, notamment en matière de Prix de Transfert, afin de ne s’exposer à aucun risque qui pourrait avoir un impact sur des budgets déjà exigeants.

Mon équipe est en charge de l’ensemble des problématiques fiscales en France (M&A, restructuring, compliance, opérations de vérification, conformité des contrats, relations avec l’administration…), en lien avec les services opérationnels et les Directions Financière et Juridique. En outre, nous travaillons main dans la main avec la Direction Fiscale Groupe, basée en Allemagne, et assurons un reporting fiscal régulier.

Comment vois-tu ton avenir ?

Ayant rejoint le groupe DP-DHL récemment, les défis qui me restent à relever y sont encore nombreux et passionnants et je n’ai pas encore eu l’occasion de pense à l’avenir ! La fonction fiscale est en perpétuel mouvement, du fait de l’émergence des nouvelles exigences de reporting IFRS et de la multiplication des Lois de Finance, dès lors nous devons nous adapter en permanence à l’environnement économique.

Toutefois, si ma carrière devait prendre un nouveau virage à moyen ou long terme, je suis certain que le diplôme de l’IEP resterait une solide référence.


Jean-Baptiste GOMA (2002 SP)
Afficher son courriel

 

25/11/2013
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo