Accueil | Contact |

Sciences PO Grenoble, 1er réseau,
après Paris, avec 13 500 diplômés !

 
IDENTIFIEZ-VOUS
Choisissez votre espace :
 
Espace diplômés
 
Espace étudiants
 
Espace pour les professionnels
 
 
Pas d'identifiant ?
Oubli de l'identifiant ?

 
Nos partenaires :

  « Témoignage »

 

Aubin WEISSMULLER, étudiant à l'IEP, IJF OP.

Etudiant à l’IEP de Grenoble depuis la 1ère année, j’ai suivi la section Economie & Finance (Eco-Fi) en 2ème et 3ème année, avant d’intégrer le Master IJF OP. La première année du Master s’articule en deux parties, un semestre académique à l’étranger suivi d’un stage en entreprise. La seconde, une année en alternance sous le format de trois semaines en entreprise et une semaine en cours par mois.

Trouver un stage en BAC+4, sans expérience professionnelle significative et sans piston, peut s’avérer être un vrai parcours du combattant. Et cela a été mon cas. C’est seulement après de longs mois de recherches (et de doutes) que j’ai décroché un stage. Un des avantages qu’offre une école comme Sciences Po Grenoble est le réseau d’étudiants et de diplômés qu’elle agrège. Et différents outils sont mis à notre disposition, parmi lesquels l’annuaire des diplômés (dans sa version papier et numérisée) et le portail des stages (qui recense les stages effectués par les étudiants depuis 2007).

Cela permet de rentrer rapidement en contact avec les diplômés. L’accueil est généralement chaleureux et l’échange constructif. D’une part, les diplômés répondent à nos différentes interrogations. D’autre part, leur expérience, leur recul et leurs conseils permettent de nous aiguiller dans nos recherches. Et puis, parfois, il est possible d’avancer ses pions pour décrocher un stage, une alternance voire un emploi.

J’ai trouvé mon stage de M1 grâce au portail des diplômés. Au fil de mes recherches, j’ai découvert le profil de Xavier Rivoire dont le parcours et le travail actuel ont éveillé mon intérêt. Celui-ci est actuellement Directeur de la Communication Externe de Decathlon France. Après un premier contact, un travail de rédaction servant à valider compétences et motivations et un entretien téléphonique, j’ai rejoint la direction de Decathlon France dans la région de Lille.

Ce stage constitue ma première immersion prolongée (de plus de 2 mois) dans le monde de l’entreprise. 6 mois de travail au sein de l’enseigne de sport pour mettre mes compétences et mes acquis à l’épreuve du monde professionnel. Un stage est l’occasion de se tester et de se tromper ; d’apprendre et de s’améliorer. Mais aussi de découvrir un nouvel univers et d’y faire de belles rencontres. En somme, une expérience très enrichissante.

Les stages représentent aussi une occasion d’affiner son projet professionnel avant d’être diplômé et de se mettre à la recherche d’un emploi. En effet, ils permettent de se rendre compte par quel domaine d’activité on se sent concerné, de quelle manière on envisage la vie professionnelle au quotidien ou encore de comprendre ce qui nous motive dans un travail. A l’inverse, les stages renseignent sur ce que l’on n’aime pas, ce qui ne fera pas partie de notre futur professionnel.

Au terme de ce stage, dans la continuité du parcours IJF OP, je devais trouver une alternance. Chose faite en devenant Chargé de projet Développement Durable pour le compte de Crédit Agricole CIB sur une période de 1 an. Un nombre considérable d’offres de stages et d’alternances transitent au travers du réseau de mon Master, développé par Mme. Bernadette Derrouch, la directrice. Et, lorsque le recruteur provient du même établissement d’études supérieures que vous, il vous sait capable de mener à bien les missions proposées. Une année en alternance est une période difficile : le rythme est soutenu et les déplacements peuvent être usants. Malgré tout, il s’agit d’une expérience formatrice et valorisable.

Aubin WEISSMULLER
Afficher son courriel


30/03/2015
      

index des portraits

Index des 217 portraits







 

 

 

  

 

 

Facebook LinkedIn Viadeo