ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« DIRECTEUR DE L'ADMINISTRATION, DES FINANCES ET DES RESSOURCES HUMAINES »

 

Bruno CHANTEAU (1983 SP), Directeur de l'Administration, des Finances et des Ressources Humaines au Service Départemental d'Incendie et de Secours d'Indre et Loire.

Voici le résumé de près de 38 ans de carrière dans la fonction publique (Etat et collectivités locales) d’un diplômé de Sciences Po Grenoble (service public) en 1983. Autant vous le dire tout de suite, ce parcours n’a rien d’exceptionnel, simplement il reflète une certaine diversité.

Après avoir obtenu le baccalauréat en 1979 et une année en fac de sciences économiques, j’ai décidé de m’inscrire à l’institut d’études politiques de Grenoble en septembre 1980 sur les conseils de mon professeur de sciences économiques lui-même diplômé de sciences po Grenoble. Cela représentait une aventure pour moi qui suit normand de me délocaliser à 800 kms du cocon familial.

J’ai été séduit par l’aspect pluridisciplinaire et j’ai été intéressé par la chose publique. Au cours des 3 années (1980-1983) passées à Sciences Po, j’ai vraiment pu apprécier la qualité et la richesse de l’enseignement dispensé. J’ai en souvenir quelques professeurs émérites : Jean Louis Quermonne, Yves Schemeil, François d’Arcy, Pierre Broué, Etienne Jean Lapassat, Jean Jacques Gleysal...). A l’issue de l’année préparatoire, j’ai opté naturellement pour l’option service public. En septembre 1983, j’ai obtenu mon diplôme après avoir présenté un mémoire sur la mise en place de la décentralisation au sein du conseil général du Calvados. J’ai passé trois merveilleuses années à étudier (un peu) et également découvrir la montagne et la culture dans une ville dynamique qui avait organisé les jeux olympiques 12 ans avant. Je reste très attaché à cet enseignement : ce n’est ni une école de commerce, ni une fac de droit, c’est beaucoup plus riche. On apprend à écouter, à s’exprimer, on développe sa culture personnelle et cela joue un grand rôle plus tard dans la façon d’appréhender les problèmes. Après une année de service militaire, j’ai réussi le concours d’attaché de préfecture et j’ai été affecté en octobre 1984 à la sous-préfecture à Dreux (Eure et Loir) en tant que chef de bureau des affaires communales. Au cours des deux années et demi passées à la sous-préfecture, j’ai pu mettre mes connaissances à profit pour notamment exercer le contrôle de légalité instauré par les lois de décentralisation de 1982, dans différents domaines et dans un contexte politique particulier puisque le Front National faisait partie avec le RPR de l’équipe municipale élue en septembre 1983. Cela a été une expérience enrichissante sur un poste formateur.

En avril 1987, je suis affecté à ma demande à la préfecture d’Indre et Loire à Tours. Après avoir été adjoint au chef de bureau, je suis nommé en janvier 1988 chef de bureau de la circulation à la tête d’une équipe de 40 agents. Ce sont les débuts de l’informatisation de l’administration (carte grise, permis de conduire...) et la mise en place des réformes sur la sécurité routière, dossiers qui m’ont bien occupé (permis à points, apprentissage anticipé de la conduite accompagnée).

En septembre 1992, je suis nommé chef de bureau de l’urbanisme et de l’environnement. Au cours des onze années passées au sein de ce bureau j’ai notamment traité des dossiers d’infrastructures importantes comme les autoroutes (Angers-Tours, Vierzon-Tours et Le Mans–Tours) et la mise en place de la politique de l’Etat pour la maitrise de l’urbanisation en zone inondable suite à la catastrophe de Vaison la Romaine en 1992. En 1997, j’ai été chargé d’organiser les élections législatives anticipées en tant que chef de bureau des élections lors d’un intérim imprévu.

Le service était également en charge des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Il s’agissait de contrôler les établissements industriels (type Seveso II) et commerciaux classés, compte tenu des risques qu’ils pouvaient faire courir à l’environnement du fait des produits utilisés ou des pratiques mises en œuvre.

En 2003, je fais le choix de bifurquer vers l’administration territoriale car je souhaitais connaitre un autre aspect de l’administration qui serait plus concret sur un territoire, plus dynamique et proche des citoyens et non plus dans le contrôle.

Après avoir postulé, je suis recruté par le service départemental d’incendie et de secours d’Indre et Loire (établissement public administratif, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière) en tant que chef du service juridique et marchés publics. Au cours de 7 années, je participe à la mise d’une politique de l’achat au sein de l’établissement et à la construction de plusieurs centres de secours, de la Direction départementale, du centre d’appel commun 15-18-112 (SDIS et SAMU) et du centre de formation départemental, dans le cadre d’une politique d’investissement immobilière très ambitieuse et volontariste suite à la départementalisation des services d’incendie et de secours.

En 2010, toujours au sein du SDIS, je suis nommé à la tête de la direction de l’administration, des finances et des ressources humaines qui regroupe 5 services (juridique et marchés publics , finances, administration générale, ressources humaines personnel permanent et ressources humaines sapeurs-pompiers volontaires). Le Directeur Administratif et Financier au sein du SDIS est un cadre administratif à qui le président du CASDIS (conseil d'administration) confie une responsabilité particulière en matière de gestion administrative, RH, finances, marchés publics.

La mission qui m’est dévolue au sein de la gouvernance du SDIS - qui est complexe du fait de la double tutelle sur le SDIS du préfet et du président du conseil d’administration - est d’être une interface transversale au sein du comité de direction entre les officiers supérieurs et les élus (Président du conseil départemental, président du conseil d’administration et les maires). En 2018, dans le cadre d’une refonte de l’organigramme général, je suis nommé chef du pôle administratif et financier, poste sur lequel je suis recentré sur mes principales missions finances et pour lequel je dois développer la mission contrôle de gestion.

En conclusion, ces différents postes m’ont permis d’acquérir des compétences managériales, juridiques, financières et organisationnelles qui complètent la formation initiale suivie à Sciences Po Grenoble. Sciences Po Grenoble m’a beaucoup apporté à chacun de ces moments de ma vie professionnelle, en termes de prise de recul, d’adaptation et d’esprit d’analyse pour pouvoir manager mes collaborateurs et répondre vite et bien aux commandes des responsables administratifs ou politiques.

Je me réjouis de pouvoir le dire ainsi, et j’espère, dans la mesure de mes moyens, être capable de « renvoyer l’ascenseur » pour donner envie d’avoir un parcours administratif qui n’est pas synonyme de monotonie mais d’ouverture aux autres et de service rendu à la population !

Bruno CHANTEAU
Afficher son courriel


 

25/02/2021

 index des portraits

Index des 399 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :




  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.