ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« Directrice Générale »

 

Chantal BECKENSTEINER (1982 EF)

En juillet 2004, Chantal Beckensteiner quitte la direction générale de Carrier (filiale du géant américain UTC) pour rejoindre le groupe familial italien MTS, spécialiste du chauffage sanitaire. Première femme et premier manager non italien à entrer dans le comité de direction, elle poursuit ainsi avec brio une carrière à la fois internationale et industrielle.
Aujourd'hui, elle est Directrice Générale de Parker Hannifin.

Passionnée de tennis, rêvant de journalisme, cette Lyonnaise s’imaginait pourtant plus facilement en envoyée spéciale sur les compétitions sportives qu’en meneuse d’hommes sur des chantiers de climatisation et maintenant de chauffage. « Je n’ai jamais eu à souffrir d’être une femme dans un milieu d’hommes », assure-t-elle. A la fois présidente de Chaffoteaux-Maury, racheté en 2001 par Merloni TermoSanitari, et responsable de la zone Europe du nordouest, elle a la haute main sur 40% du chiffre d’affaires du groupe italien, soit 400 millions d’euros.

C’est dans l’idée de présenter les concours des écoles de journalisme qu’elle entre en 1979 à l’IEP Grenoble, où elle choisit la filière « éco-fi ». Troquant le tennis pour le ski à son arrivée sur le campus de Saint-Martin d’Hères, elle passe à l’IEP « les trois meilleures années cumulées de (ma) vie ». Elle y rencontre ceux qui deviendront ses amis les plus proches… et qui travaillent tous aujourd’hui dans la communication ou les médias. Les hasards de la vie conduisent Chantal Beckensteiner sur une autre voie : ayant échoué au concours d’entrée au CFJ, elle accepte une offre d’emploi au Cetelem et se retrouve chargée de vendre du crédit aux particuliers. Elle se prend au jeu, à tel point qu’elle renonce à présenter le concours de l’ESJ comme elle se l’était promis. Il faut dire qu’elle rencontre lors de cette première expérience professionnelle un directeur d’agence remarquable. Sa vocation est née : manager. Pas étonnant finalement pour cette ancienne championne de tennis, capitaine d’équipe pendant plusieurs années. Elle prend très vite une direction d’agence, à Toulon, puis à Montpellier, avant de créer un pôle spécialisé dans le recouvrement.

A chaque changement, c’est l’affinité avec un manager qui crée le déclic et l’envie de relever un nouveau défi sur le terrain. « La motivation, l’autorité, faire partager des objectifs, je l’ai appris sur le tas, en regardant travailler des managers plus expérimentés, raconte-telle. L’IEP m’a apporté des capacités de présentation, de synthèse et m’a permis d’être à l’aise en public. Je reste très attachée à cet enseignement : ce n’est ni une école de commerce, ni une fac de droit, c’est beaucoup plus riche. On apprend à écouter, à s’exprimer, on développe sa culture personnelle et cela joue un grand rôle plus tard dans la façon d’appréhender les problèmes ». Adepte du management positif – dire ce qui va bien autant que mettre le doigt sur ce qui ne va pas – elle a complété sa formation par un MBA à l’Université Darden en Caroline du nord, une opportunité offerte par UTC. Deux sujets l’ont passionnée : la stratégie et… le management, bien sûr ! « J’ai vu la différence entre le manager et le leader ; j’ai compris que je serais toujours un manager. Le tout est d’être un bon manager, savoir motiver ses troupes, montrer où on va et comment on y va ». Aujourd’hui, elle pousse les gens de ses équipes à suivre un MBA ou une formation complémentaire. « On a tous besoin d’apprendre, constate-telle, surtout ceux qui ont fait des études courtes. Et de telles formations ont plus de valeur après quelques années d’expérience ».

A 46 ans, arrivée chez MTS, Chantal Beckensteiner n’a pas hésité à prendre des cours d’italien, pour suivre en vo les comités de direction qui se tiennent chaque mois à Fabriano, siège de l’entreprise, au coeur de la péninsule. Passer de la filiale d’un géant américain à un groupe familial italien est un nouveau défi. Le choc des cultures ne l’a pas épargnée mais elle apprécie de pouvoir s’inscrire dans le moyen terme : « Chez Carrier, nous sommes passés du reporting annuel au trimestriel puis au mensuel. MTS n’est pas coté en bourse et reste très attaché à son territoire d’origine ». Ce qui n’empêche pas les ambitions. Objectif assigné par le jeune directeur général, Paolo Merloni, à son comité de direction : s’imposer parmi les trois leaders mondiaux des chaudières murales. Un défi à la mesure de l’énergie de Chantal Beckensteiner. Pour MTS, elle a quitté la région lyonnaise et s’est installé avec son mari et sa fille de 11 ans à Paris, où elle a retrouvé ses amis de la promo 82 de l’IEP. Elle part désormais une semaine par mois en Italie, mais depuis la naissance de sa fille, elle ne travaille jamais le week-end et préserve au moins une soirée par semaine en famille. « Je n’ai pas le sentiment d’avoir sacrifié ma vie personnelle, dit-elle. Je préfère jouer sur la qualité plutôt que sur la quantité ». En manque de sport, elle a repris le tennis. Et son plus grand plaisir le samedi matin, c’est de profiter d’un bon petit déjeuner en lisant ses journaux préférés : l’Express, le Point et… l’Equipe Magazine ! Passion, quand tu nous tiens…

Chantal BECKENSTEINER
Afficher son courriel


 

07/04/2005

 index des portraits

Index des 366 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :


  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.