ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« AGENT LITTÉRAIRE, CONSEIL LITTÉRAIRE ET BIOGRAPHE »

 

Georgia TERZAKOU (2007 EF)

Les années Grenoble

Mes années d’étude à l’IEP ont été parmi les plus joyeuses et enrichissantes de ma vie. Tout d’abord, au début des années 2000 tout du moins, il y régnait une ambiance sérieuse et extrêmement chaleureuse. Les enseignants avaient véritablement à cœur de nous élever, au sens noble du terme. J’ai le sentiment d’avoir beaucoup étudié, tout en étant inscrite dans un collectif, avec des copains géniaux.

La vie « d’adulte » : une première décision professionnelle constructive

En sortant, j’ai un peu déchanté. Tout n’est pas aussi enveloppant que l’IEP… Je sortais d’Éco-fi, j’ai enchaîné avec un Major en Sociologie en Californie et un M2 en conseil à Paris Dauphine. On peut dire que je me suis bardée de diplômes pour assurer … quoi ?

J’ai très vite trouvé un travail à l’APM (Association Progrès du Management), un organisme de formation pour dirigeants de PME et ETI, en tant que consultante pédagogique. J’y suis restée huit ans, j’y ai gravi les échelons et ai fini Responsable de l’équipe Offre. J’ai énormément appris et cela m’a indéniablement construite. Je m’y sentais comme à l’IEP, « à la maison ».

Après ces huit années, le directeur de l’association est parti. Comme il était mon mentor, j’ai pris la décision de partir également. Non pas pour le suivre mais pour justement apprendre à me construire sans modèle de référence. J’ai ainsi intégré une équipe dédiée au training dans un grand cabinet de conseil parisien. Autre monde, autre décor, autre façon de voir les choses. Je me sentais très éloignée de mes aspirations mais je gagnais de l’argent, on me proposait de rejoindre régulièrement des très grosses boites, j’hésitais… Je parle de ça car cela me semble important de le signaler à des jeunes diplômés. On accepte parfois des missions parce qu’elles sont valorisantes et rémunératrices. Ce n’est pas un mauvais choix : on a besoin d’être valorisé et payé ! Mais un jour, pour certains tout du moins, on se met à rechercher autre chose, tout en ayant peur de franchir le Rubicon.

La crise sanitaire et le virage à 180°

Lorsque la pandémie a été déclarée, en mars 2020, j’étais toujours en poste. Par ailleurs, pour le plaisir, j’avais fondé une association littéraire et un blog littéraire six ans auparavant. Une partie de chômage partiel m’a permis d’y consacrer plus de temps.

Tout d’un coup, sans que je sache me l’expliquer, je n’ai plus eu peur de rien. J’ai démissionné, et je me suis lancée en agent littéraire. J’ai également suivi une formation de correctrice et biographe. Je tiens à dire que j’ai fait tout cela avec deux jeunes enfants et 5 000 euros d’économies. Rien d’autre. Mon mari a soutenu mon choix. Nous avons eu des nuits blanches, à nous demander comment tout cela allait prendre place, mais ça a pris place tout seul ! J’ai eu des clients tout de suite, sans véritablement chercher. Il est vrai que mon blog littéraire avec acquis une notoriété mais cela n’explique pas tout.

L’énergie de feu

Quand on part sur un projet qui nous tient au corps, qui nous tient debout, on se découvre une énergie insoupçonnée, une force de travail colossale. C’est un cercle vertueux car cette énergie appelle de nouveaux projets qui redéveloppent l’énergie. Bien sûr que cela fait peur, bien sûr que c’est risqué. Mais et ? Au pire, je reprendrais toute ma vie à zéro. Ce n’est pas ça qui compte, plus aujourd’hui.

Le métier d’agent littéraire et de biographe

J’ai coutume de dire qu’il est comme n’importe quel métier d’agents, comme ceux que vous voyez dans la série 10 pour cent. Je représente des auteurs, négocie leurs manuscrits et leurs droits, pour la partie business. Mais je travaille également avec eux, je les accompagne sur l’écriture et la narration, sur leurs peurs et leurs projections d’écrivain, pour la partie humaine.
C’est incroyablement riche et stimulant.
Je me suis spécialisée en littérature générale et essais.
Par ailleurs, je suis également écrivain public (biographe) pour les particuliers et les entreprises. De l’autre côté de la plume, si j’ose dire.
Avoir ses deux versants, tout en continuant mon blog de critiques littéraires et l’association, me permet d’être au plus proche de ce qui me touche profondément : l’objet livre.

Site : www.monagentlitteraire.fr

 

Georgia TERZAKOU
Afficher son courriel


 

09/06/2021

 index des portraits

Index des 399 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :




  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.