ADSPO

 

 

Partager cette page

 

 

« Renouer avec l’image, le reportage, le témoignage »

 

Valérie LION (1989 POL), rédactrice en chef au Pèlerin

De Science Po Grenoble à la rédaction en chef de L’Express puis du Pèlerin, retour sur la trajectoire de Valérie Lion, diplômée animée par la passion de l’information et les sujets sur l’économie, les territoires et la place des femmes dans la société.

Depuis son nouveau bureau de Montrouge (siège du groupe Bayard, propriétaire du Pèlerin), Valérie Lion se réjouit : “En 2023, le journal fêtera ses cent-cinquante ans”, annonce celle qui a été nommée rédactrice en chef au Pèlerin, en décembre 2020. Depuis bientôt 150 ans, le magazine informe les chrétiens de France. L'hebdomadaire axé sur les territoires et la foi était à l'origine un bulletin de liaison entre les catholiques partis en pèlerinage à Lourdes. Le nom est resté, mais Le Pélerin s'adresse désormais à un plus large public, séduit par un traitement de l’actualité « à visage humain »…

Fraîchement débarquée de L’Express, newsmagazine dans laquelle elle a rendu de bons et loyaux services pendant 16 années, Valérie Lion a donc rejoint la rédaction du plus ancien hebdomadaire français. “Le premier, au sens historique”, préfère l’ancienne élève de Science Po Grenoble, qui avec deux autres rédacteurs en chef, gère une quarantaine de journalistes.

Deux ans après le lancement d’une nouvelle formule (en avril 2019), Le Pèlerin poursuit sa quête de nouveaux publics, “tout en gardant son ADN”, souligne Valérie Lion. Si le magazine est en perte de vitesse sur les dix dernières années, il tient encore solidement sur ses jambes, porté par 120 000 fidèles abonnés papier.

Valérie Lion a quitté L’Express un an et demi après son rachat par le milliardaire Alain Weill. Le titre s'oriente vers une information "libérale", "élitiste", "avec beaucoup d’analyse, peu d’incarnation. Un “The Economist à la française", quand Valérie Lion au contraire, ressentait le besoin de s’adresser à un large public en valorisant l’”image, le reportage, le témoignage”. “Et puis je souhaitais ouvrir un nouveau chapitre dans ma carrière, une troisième partie”, explique la journaliste.

Les deux premiers actes ? L’Express, donc durant seize ans, et, encore avant la presse économique, 12 ans. L’information économique, c’est l’école de la rigueur. Ses gammes, elle les fait à l’AGEFI, le plus ancien quotidien économique français - “le premier, au sens historique”, répète la diplômée, l'œil rieur.

“À l’origine, c’était une feuille que l’on affichait dans les sociétés de Bourse”, précise celle qui pourtant à Science Po Grenoble rêvait de faire du journalisme politique. Le mensuel Enjeux les Echos, le quinzomadaire Le Nouvel Economiste, puis la rubrique Economie de L’Express l’ont progressivement éloignée de ce rêve d’étudiant.

« Je rêvais de devenir journaliste politique… c’est totalement raté »

“Je me suis aperçue que c’est plus souvent l’économie qui dirige le monde”, avoue-t-elle. Jeune Dijonnaise, Valérie Lion avait pourtant privilégié Sciences Po Grenoble, justement pour ses recherches réputées en sciences politiques et son enseignement. "Sciences Po est la voie évidente pour devenir journaliste politique, ce que je rêvais de faire… Et ce que j'ai totalement raté", s’amuse la rédactrice en chef, en repensant au campus de Grenoble. "Vaste, vert, au pied des montagnes. J'ai adoré".

Vient ensuite un DEA à l’Université Panthéon Sorbonne (1990), puis un master de journalisme à l'ESJ (1992). Et le tour est fait. Un conseil pour un ou une science-piste qui voudrait suivre ses pas ? "Foncez. Si vous le pouvez, faites une école pour acquérir les techniques et comprendre l'éthique du métier. Et surtout, décrochez votre téléphone". L'ancienne de l'IEP lance au passage une pique amicale à la génération née avec Internet, parfois plus encline à surfer qu'à s’adresser directement à la source. "C'est le cœur de notre métier, aller au contact", prévient la journaliste.

De ce travail de terrain, Valérie Lion tire des leçons et développe des convictions. "Les personnes que j'interviewais sur la stratégie des entreprises, les portraits de dirigeants que j’ai réalisés…ce n’était que des hommes." Ce constat forge en elle la volonté de rencontrer et valoriser les femmes qui entreprennent. En mai 2019 naît "Somme toutes", une plateforme hébergée par l'Express sur les femmes dans l’économie.

« Je défends pour les femmes une place équivalente à celle des hommes, dans toutes les sphères, à tous les niveaux »

Valérie Lion accepte aussi plusieurs engagements associatifs (membre du comité d’honneur de Femmes des Territoires et membre du conseil d’administration de la chaire Femmes et renouveau économique à GEM) et assume sa position : "Je suis féministe, dans le sens où je défends pour les femmes une place équivalente à celle des hommes, dans toutes les sphères de la société et à tous les niveaux. Et on n’y est pas encore."

Les postes de direction dans les médias sont en général encore assez peu féminisés. Ce n’est pas le cas au Pèlerin, où l’équipe de management éditorialcompte un rédacteur en chef et… trois rédactrices en chef, sous la houlette d’un directeur de la rédaction. Une mixité essentielle pour améliorer les prises de décisions, selon Valérie Lion.

Au programme ? Un site web tout neuf, qui se veut le point d’entrée vers une France qui innove dans ses territoires. "Nous avons créé une carte interactive. Selon l'endroit qui vous intéresse, vous cliquez et une sélection d'articles s'affiche sur des initiatives locales", précise Valérie Lion, qui s’occupait du hors-série Quitter Paris de L’Express. Egalement, une ligne éditoriale rajeunie, qui s’ouvre désormais aux nouveaux formats. Le Pèlerin s’est ainsi lancé dans la production de podcasts.

Formée au management de l’édition numérique à l’ESCP Europe il y a quatre ans, Valérie Lion est convaincue des opportunités offertes par le digital pour diversifier l’offre du Pèlerin. Principalement lu en dehors de Paris, l’hebdomadaire continuera de mettre en valeur dans ses pages les hommes et les femmes qui se mobilisent pour construire une société plus inclusive, plus respectueuse de l’humain comme de l’environnement, promet Valérie Lion : 148 ans après sa fondation, le Pèlerin marche donc encore à l’espérance… Une nouvelle rédactrice en chef, mais toujours la même foi dans son chemin.

Interview réalisé par Antoine BEAU (2021 AEF)

Valérie LION
Afficher leur courriel


 

21/07/2021

 index des portraits

Index des 398 portraits







 
 

PLAN DU SITE :

POUR LES ADHERENTS :

L'annuaire des Diplômés
L'annuaire des étudiants
L'annuaire des DRH
L'annuaire des collectivités
L'annuaire des cabinets
Les offres d'emploi

NOUS SUIVRE :




  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

  Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales
Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017-2021 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.